Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Années 1970 et 80: un vent de renouveau

Sharero Band

Dans les années 1970 et 80, la capitale somalienne Mogadiscio connait une vie nocturne assez active, de même que les villes de Kismaayo et de Hargeisa. A cette époque, un vent de renouveau souffle sur le pays. Le dictateur Siyaad Barre veut soutenir les arts et nationalise la scène musicale; les groupes et les enregistrements sont contrôlés par différents ministères et par la radio nationale mais la censure est aisément contournée par l’intermédiaire de différentes stratégies comme des analogies ou métaphores. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ceci a provoqué de l’innovation et une créativité sans limites dans l’histoire somalienne.

 

Des groupes comme Dur Dur, Sharero ou Iftin composent une nouvelle musique qui prend ses sources dans les traditions du pays mais en y ajoutant des sonorités venant d’ailleurs, du funk, de l’afrobeat, du rock, des musiques de Bollywood. Récemment, des archives ont été retrouvées, bien conservées pendant la guerre civile, dans la ville de Hargeisa au Somaliland. Elles sont présentées notamment sur le disque Sweet as broken dates: lost Somali tapes from the Horn of Africa.

 

La guerre civile met fin à cette scène très vivante et beaucoup d’artistes partent en exil. Certains comme Maryam Mursal continuent leur carrière à l’étranger, produisant des disques souvent fort mélangés, à la limite d’une fusion world sans caractère. Aujourd’hui, de nouveaux groupes commencent à voir le jour, comme les collectifs Xidigaha Geeska ou FanSan qui partagent leur musique sur les réseaux sociaux. (ASDS)

Dur Dur Band - Is Yeelyel
Hobollada Waaberi Imaaraadka carabta Aamina Camaari
The Iftin Band Shimaali
The Sharero Band - Sharero
Hankaagu Ha dhaafo Reeraha hebel. New version. (XIDIGAHA GEESKA) 2018 Official Music Video
HEESTA TAAGTAYDU WAA NABADA SOMALILAND 18MA BY FANSAN BAND

Afrique de l'Est