Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Bush songs et transport songs, des chansons d’immigrés anglo-saxons

Au 19e siècle, les immigrés anglo-saxons ont introduit les traditions de leurs pays d’origine, des ballades écossaises et irlandaises pour la plupart, et celles-ci ont été adaptées aux réalités australiennes.

Plus spécifiques au pays sont les « bush songs ». Les campagnes et déserts étaient habités par des éleveurs, des travailleurs itinérants, des chercheurs d’or, des bûcherons mais aussi des vagabonds et des hors-la-loi. Tous ces hommes ont chroniqué en chansons la vie très difficile et la sauvagerie du bush, écrivant par la même occasion leur histoire. Waltzing Matilda, une des chansons australiennes les plus populaires, composée en 1895 par Banjo Paterson, décrit la vie du vagabond faisant valser son baluchon, Matilda. Elle a été interprétée au front pendant la Première Guerre Mondiale par les soldats australiens et a été chantée à l’ouverture des Jeux Olympiques de 2000 à Sydney. Eric Bogle raconte la bataille de Gallipoli dans And the band played Waltzing Matilda.

Les « transport songs » sont un autre type spécifique de chansons. Elles parlent de la déportation des condamnés britanniques en Australie et Tasmanie. Plus de 170.000 personnes ont ainsi été déplacées entre 1778 et 1868, formant la base du peuplement de l’île. Certaines d’entre elles prendront le maquis, vivant de vagabondage. A.L. Lloyd et Martyn Wyndham-Read sont deux Anglais qui se sont intéressés à ce répertoire et l’ont beaucoup enregistré.

Parallèlement à ces chansons folk, il existe depuis des années une scène country assez florissante. Influencée par les ballades anglo-saxonnes, les chansons des poètes du bush australien mais aussi par les musiques aborigènes, la country locale a de multiples facettes, jusqu’à la plus commerciale. Tex Morton et Smokey Dawson se sont basés sur le modèle des singing cowboys dès les années 40 et Slim Dusty sortira plus de 100 albums pendant une carrière longue de 50 ans.

John Doyle, Bound for Botany Bay (ou l’histoire d’un jeune patriote irlandais pris dans la rébellion de 1798 puis envoyé en Australie)
Lionel Long, Click go the shears
Eric Bogle, And the band played Waltzing Matilda
Smokey Dawson, Kookaburra yodel (1954)

Australie et Nouvelle-Zélande