Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Chants de bardes – une tradition des steppes

Asylbek Ensepov (photo de Thesign9)

Les traditions musicales kazakhes sont liées à celles des peuples turcophones des steppes et n’ont jamais été fixées par écrit. Elles ont résisté aux influences islamiques puis aux tentatives de folklorisation soviétiques, conservant leur connexion avec le chamanisme. Il existe deux genres principaux, les musiques instrumentales et les chants appartenant à la tradition des bardes ou ashiks. Le premier, nommé küy, consiste en des pièces narratives relativement courtes (une à cinq minutes) jouées en solo et évoquant une personne, un état d’esprit ou la nature – il n’est pas rare d’y trouver des imitations de cris d’animaux. Il est joué sur la dombra, un luth à manche long et possédant en général deux cordes, à la vièle kyl-kobyz et dans le passé à la flûte en roseau sybyzgi. Ces pièces sont basées sur des motifs rythmiques et sont assez lancinantes, pouvant paraître répétitives pour une oreille non avertie. Parfois, les bardes rivalisent entre eux, exprimant leur appartenance tribale.

 

Les chansons sont en général interprétées lors de mariages ou de fêtes. Il peut s’agir de chants épiques, de chants d’amour… Chanteurs amateurs ou professionnels interprètent les chants liés à la vie quotidienne. Les akyns sont souvent guérisseurs et chamanes, recevant en rêve leur don d’improvisation. Ils chantent les épopées, les odes et des chants de conseil mais aussi des chants rituels accompagnés à la dombra ou au kyl-kobyz. D’autres chanteurs nommés jirau composent les épopées jyr. Les voix sont fortes mais nuancées; les rythmes sont vigoureux et variés. (ASDS)

Kazakh Dombra Virtuosos in Bayan Ulgii, Mongolia
KAZAKH MUSIC: DOMBRA
Kazakh Folk Melody, Aitzhan Toktaganov - Balzhan
RAUSHAN ORAZBAEVA - KYL KOBYZ - 1. BÖLÜM
Kazakh Traditional Music in Bayan-Ulgii, Mongolia

Asie centrale