Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Chants et danses mélanésiennes, du culte des ancêtres au rituel chrétien

Iles Salomon

La population des îles Salomon possédait autrefois un riche répertoire de chants qui rythmait tout autant la vie quotidienne, par des berceuses ou des chansons de divertissement, que les circonstances importantes, comme les chants funéraires, guerriers ou divinatoires, ou encore ceux accompagnant les mariages et les rites de scarification des jeunes filles. Bien que principalement vocaux, ces chants étaient quelquefois rythmés par des tubes de bambous entrechoqués ou des percussions de feuilles.

 

Dans tout l’archipel, et surtout dans les régions évangélisées par les missionnaires fondamentalistes protestants, les cérémonies traditionnelles et les musiques et chants qui les accompagnaient ont été interdits. Les églises anglicanes et catholiques ont toutefois toléré l’usage de mélodies mélanésiennes, en les intégrant entre autres dans le rituel chrétien. Ce sont des chœurs de ce type qui ont été utilisés pour la bande-son du film The Thin red line de Terrence Malik, dont l’action se déroule à Guadalcanal. (BD)

Afunakwa _ Rorogwela (Solomon Islands Lullaby) 1970
Jisas Yu Holem Hand Blong Mi (The Thin Red Line)

Mélanésie