Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Chongak, la musique de chambre aristocratique

Chongak

En plus de faire revivre le répertoire ancien de la musique de cour, les classes dirigeantes de l’époque Joseon ont développé une forme propre de musique de chambre aristocratique appelée chongak. La société Joseon a été fondée en 1392 par la dynastie du même nom et elle a conservé le pouvoir pendant cinq siècles. Elle se caractérisait par une élite sophistiquée de lettrés, proches du pouvoir, qui se sont constitués une riche culture artistique ainsi que des raffinements nouveaux comme la cérémonie du thé coréenne, l’art des jardins, la porcelaine, etc.

 

La musique chongak comprend de la musique instrumentale et vocale. La première est basée quasi intégralement sur une suite de pièces intitulée Yongsan hoesang. Les pièces vocales sont de style kagok, accompagné par un ensemble de cordes, vents et percussions, ou shijo, interprété par un duo composé d’un chanteur ou d’une chanteuse accompagné d’une percussion.

 

Ce répertoire réservé à l’origine aux classes supérieures s’est par la suite répandu dans les classes moyennes émergentes au XVIIIème siècle. (BD)

Yongsan Hoesang: Taegum
Yeonjeong Korean traditional music/dance - 2011/04/12-"Sijo, Gagok"
[Korean Classical Music] Sijo Chang
Gagok, lyric song cycles accompanied by an orchestra

Asie de l'Est