Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Epopées kirghizes, des chants de nomades d’Asie Centrale

Le répertoire kirghize est dominé par les chants et épopées interprétés par des musiciens itinérants, des bardes nommés « manashi » qui s’accompagnent au luth à long manche komuz. L’histoire la plus connue est celle de Manas, dont le texte est vingt fois plus long que l’Odyssée et l’Iliade d’Homère. Elle raconte les aventures patriotiques d’un guerrier, Manas, et de ses descendants qui luttent contre les Chinois. Les chants sont longs, ponctués d’improvisations, et sont précédés d’un prélude instrumental. Pendant le chant, le komuz ponctue plus qu’il n’accompagne, soulignant le texte de manière expressive quoique quelque peu monotone. Par ailleurs, il existe également des morceaux uniquement instrumentaux nommés küü qui sont descriptifs et narratifs, représentant un animal, une personne, un paysage ou un état d’esprit. D’autres instruments sont également joués, comme la vièle kyl-kiak, souvent associée aux rituels chamaniques.

Zainidin Imanaliev – komuz
Tengir-Too, musique à la guimbarde (live au Festival de Konya, 2011)
Tengir-Too et les musiques du Kirghizistan (mini-documentaire)

Asie centrale