Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Mis à jour le 16 juillet 2015

Jeux de guitares

L’Afrique centrale et l’Afrique orientale sont des lieux d’épanouissement de la guitare sous toutes ses formes : acoustique, électrique, hawaïenne… L’instrument s’est imposé dans nombre de styles, tant pour accompagner le chant que pour lancer la danse. Très présente dans la rumba et le soukous, la guitare a joué bien d’autres rôles et créé d’autres genres musicaux, tantôt discrets et tantôt célèbres.

En Afrique centrale, dans ce qu’on appelle la région du Copperbelt (ceinture de cuivre), région minière frontalière entre la Zambie et le Shaba au Congo, elle s’est imposée dès les années 40 et 50. Les travailleurs venus de tous horizons y ont joué de la guitare et chanté en swahili essentiellement, seule langue qui leur permettait de se comprendre entre eux. La guitare acoustique telle que jouée par ces musiciens a en quelque sorte créé un style musical dans la région du Katanga (aujourd’hui Shaba), véritable berceau de la guitare congolaise. Un musicien comme Jean Mwenda Bosco est sans aucun doute un des pères du genre. Son chant parlait de la vie dans les villes, le travail, la séparation, la prostitution, le colonialisme. Sa synthèse musicale répondait à un besoin de sonorité nouvelle, porteuse des expériences de vie des travailleurs du Shaba et de Zambie.

 

(d’après le texte d’Etienne Bours publié pour les brochures Africalia – 2003)

Jean Bosco Mwenda, Masanga
Jean Bosco Mwenda, Bibi Mupenzi (1982)

Afrique centrale