Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Mis à jour le 3 avril 2018

La cérémonie du kava – boire et chanter

Bol de kava

Une des traditions locales les plus caractéristiques est liée à la consommation du kava, une boisson non-alcoolisée mais légèrement enivrante, obtenue en broyant la racine d’une plante poivrée, le piper methysticum. La préparation du kava fait l’objet d’une cérémonie plus ou moins informelle appelée faikava, durant laquelle la boisson est concoctée et partagée par les invités. Elle est également pratiquée, de manière plus ritualisée, lors des célébrations officielles et religieuses. On trouve également à Tonga des kava-clubs, ou kalapu, sorte de café à kava, ou l’on peut se rendre en groupe, d’hommes généralement, et former une table autour d’un bol préparé par une assistante tout au long de la soirée. La consommation de kava est souvent accompagnée de musique et surtout de chants.

Comme dans toutes les îles du Pacifique les instruments à cordes sont très prisés sur Tonga. Les plus populaires sont la guitare (kita), le banjo (panisio) et l’ukulele. On peut également trouver des musiciens pratiquant le violon ou un instrument local monocorde, construit à partir d’une caisse de bois, appelé silo. On peut entendre des orchestres à cordes jouer lors des fêtes de village, des fêtes de famille ou encore lors des faikava et dans les kava-clubs. Les sérénades traditionnelles ont donné naissance au genre moderne appelé Hava Kavala, dont les textes célèbrent les beautés de la nature et parlent d’amour à mots couverts. (BD)

Tonga - Mohe Taha - 'Ea ake mei Fangatongo
Si'i Liliō: Faikava Song Holonga Vava'u Tonga 1978

Polynésie