Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Mis à jour le 16 juin 2015

La chanson tunisienne de la première moitié du 20e siècle

Tout comme dans les autres pays du Maghreb, la chanson tunisienne s’est développée au contact du bouillonnement humain de la capitale. Le fondo est une musique populaire certainement dérivée du malouf à la fin du XIXe. On chante des poèmes écrits en langue dialectale qui expriment la vie et les sentiments des populations paysannes. Les compositeurs sont souvent restés anonymes, de telle sorte que lorsqu’on chante encore le fondo, on a l’impression d’entendre des chants anciens – les nouvelles chansons populaires étant généralement signées. Puis la chanson s’est épanouie dans certains quartiers de la capitale, notamment dans le répertoire de quelques grands chanteurs d’origine juive comme Hedi Jouini.

(d’après le texte d’Etienne Bours publié pour les brochures Africalia – 2003)

Cheikh El Afrit, Lalgilla sidi khouya
Hedi Jouini, Lamouni

Afrique du Nord