Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Mis à jour le 6 janvier 2020

Le raï – Chebs et chebas, la musique des jeunes

Sawt El Atlas - Ne me jugez pas

Quoiqu’originaire d’Algérie, plus précisément de la région d’Oran, le raï s’est également développé au Maroc. Pratiqué dès les années 1920 par des chanteurs et chanteuses (les cheikhs et cheikhates), ce style de chansons, alors proche du malhûn, a rapidement pris une couleur revendicatrice et irrévérencieuse. Entre les années 1960 et 1980, il s’est progressivement modernisé et a incorporé les techniques nouvelles comme les claviers et percussions électroniques. Une nouvelle génération, les « jeunes » (chebs et chebas) a transformé le genre en succès pop, local comme européen, notamment en France. Sous l’influence des stars algériennes voisines, Cheb Khaled ou Cheb Mami, de nombreux musiciens marocains ont entamé une carrière dans le raï. C’est entre autres le cas de Cheb Khader, Cheb Mimoun ou Cheb Djellal. Incontournable pendant de nombreuses années, le raï a progressivement pris une tournure commerciale et s’est vu détrôné par le hip hop, plus underground, mais son influence se fait encore sentir dans la pop marocaine. (BD)

 

CHEB MIMOUN - Sadma Kbira
Aflak - Marrakech Original (مراكش)
Rhany Kabbadj - Mamia (Official Music Video)

Afrique du Nord