Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Les Aborigènes, une culture très ancienne

L’Australie est peuplée de différents groupes aborigènes, parlant plus de 200 langues distinctes et répartis sur tout le territoire. Leur musique est très ancienne et a toujours joué un rôle central dans la vie culturelle, de même que la peinture et la danse. Cet héritage est lié à une tradition orale et une mythologie très complexes. Des mythes de création racontent les légendes d’êtres totémiques, leur parcours sur le continent et leur lien avec les esprits sacrés. La musique est essentiellement vocale, reflétant une vision spirituelle du monde et les paroles ont une connotation sacrée. Il y a trois types de chants: les chants associés aux cultes, les chants personnels et les chants de clans.

La musique est fort rythmée mais souvent jouée tout simplement avec diverses parties du corps, battements des mains ou des pieds. Bilma et boomerangs sont également utilisés comme percussions. L’instrument le plus connu est le didgeridu, une longue trompe faite à partir d’un tronc d’eucalyptus naturellement évidé par les termites au son très profond et à forte résonance. Il est originaire du nord de l’Australie mais est aujourd’hui utilisé dans tout le pays, et même dans le monde entier par des musiciens non-Aborigènes.

Cérémonie du Rêve de la pluie (enregistré par Alice M. Moyle en 1967 à Yuendumu, Territoires du Nord)

Australie et Nouvelle-Zélande