Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Mis à jour le 14 septembre 2017

Musique expérimentale – noise et système D

Senyawa - Ateliers Claus - 150417 / fabonthemoon

L’Indonésie possède une scène underground très vivante, sans doute la plus importante de toute l’Asie du Sud-Est, et pratique une musique expérimentale très particulière. Cette scène, évoluant en marge des musiques traditionnelles comme des musiques commerciales ou savantes, est caractérisée par une insistance sur le DIY, le principe du do-it-yourself, qui se traduit ici par un mélange de débrouille et de bricolage. C’est en grande partie dans l’instrumentation que cette approche est la plus visible, et la communauté noise d’Indonésie se démarque par son inventivité.

 

S’il existe dans le pays une tradition académique de musique expérimentale et électro-acoustique, remontant à la période coloniale, c’est avant tout au sein de la scène punk que s’est développé la nouvelle génération d’artistes noise. La plupart ont cherché dans la violence et la distorsion de cette musique, et dans son radicalisme, une forme d’expression plus adaptée que le métal ou le punk, jugés trop proches du mainstream, pour aborder les problèmes de la jeunesse indonésienne: la pauvreté, la corruption, l’autoritarisme, etc.

 

La singularité de cette scène, par rapport à celle d’autres pays, est que la plupart des artistes choisissent de construire eux-mêmes leurs propres instruments. Une première motivation à cela est bien sûr économique, mais la tradition s’est rapidement instaurée d’inventer des instruments uniques, personnalisés, plutôt que de chercher à se procurer des synthétiseurs ou des modules d’effets électroniques d’importation. Certains de ces constructeurs locaux ont acquis une réputation et se voient quelquefois commander des instruments par d’autres musiciens, mais beaucoup préfèrent fabriquer eux-mêmes leurs machines, en se basant sur des plans mis à disposition sur l’internet, ou en participant à des ateliers de construction comme ceux organisés par le collectif Jogja Noise Bombing, fondé en 2009, au sein duquel on trouve l’artiste Indra Menus.

 

La liste des musiciens noise indonésiens est remarquablement longue et on doit citer parmi eux Lintang Radittya, Wukir Suryadi (du groupe Senyawa), Asep Nata, ou encore Ardi Gunawan. Un film sur la scène, Bising: Noise & Experimental Music in Indonesia, a été réalisé et produit par les musiciens Riar Rizaldi, Adythia Utama et Danif Pradana en 2015. Un important chapitre lui est également consacré dans le livre Not Your world music – noise in South East Asia de Cedrik  Fermont et Dimitri Della Faille. Si la scène est très attachée à son implantation locale, plusieurs artistes ont obtenu une reconnaissance internationale, parmi lesquels Patrick Hartono, Duto Hardono et bien sûr le groupe Senyawa. (Benoit Deuxant)

Pengolah Sinyal: Javanese Modular
Bising: Noise & Experimental Music in Indonesia (2014) Trailer
Duto Hardono
Senyawa - Calling the new gods, live in Java
Kotak Musik / Senyawa - Sisa
DokumentasiDKJ: Pekan Komponis Indonesia 2016 #Patrick Gunawan Hartono – London
DokumentasiDKJ: Pekan Komponis Indonesia 2016 #Otto Sidharta & Nyak Ina Raseuki
Jogja Noise Bombing @Kedai Kebun Forum
Sodadosa - Live at Impact Studio

Asie du Sud-Est