Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Musique traditionnelle – des traditions anciennes

Harmonia z pedałami - Irena Kabat

La Pologne connaît des traditions très anciennes et diversifiées, qui remontent à la fin du Moyen Age. Elles s’affirment  à partir de la rencontre de la culture slave et de celle d’Europe de l’Ouest, notamment la ballade d’origine celtique et certaines danses. Au 19e siècle, Oskar Kolberg (1814-90) a entrepris un important travail de collectage, surtout de chansons. L’arrivée du gramophone marque une rapide évolution des musiques au début du 20e siècle mais la Seconde Guerre mondiale et la politique du gouvernement communiste perturberont profondément les traditions, dont beaucoup disparaîtront.

 

Ce régime a en effet mis en avant une image positive et joyeuse de la culture qui devait être au service de la propagande, lissant et homogénéisant fortement les traditions. Cette musique appelée aujourd’hui « fakelore » était jouée par des ensembles virtuoses comme Mazowsze, Slowianki et Śląsk.

 

La musique polonaise traditionnelle est essentiellement instrumentale mais il existe également un répertoire varié de chants liés à la vie quotidienne, accompagnant les cérémonies familiales et les fêtes du calendrier, des chants de divertissement et des « chants longs » narratifs et lyriques. Les musiques instrumentales possèdent une articulation rythmique particulière. Les mazurkas et polonaises, en trois temps, ont été popularisées dans toute l’Europe par les compositions de Chopin qui s’est basé sur la tradition, mais il existe aussi d’autres danses comme l’oberek (également à trois temps), des danses à cinq temps originaires des régions de Mazurie, Kurpie et Podlasie, ainsi que des compositions à deux temps comme la krakowiak et la polka.

 

Le violon est le principal instrument de la musique traditionnelle. Il joue la mélodie principale et est accompagné d’un ou plusieurs autres violons qui créent un soutien harmonique et d’une contrebasse à trois ou quatre cordes qui marque le rythme. Selon les régions, il peut aussi être accompagné par des cornemuses de toutes tailles et formes, un accordéon, un tympanon, une clarinette ou un tambourin.

 

Certaines régions isolées connaissent encore des traditions très anciennes qui sont encore bien vivantes. La région de Podhale se situe au sud du pays, au pied des montagnes Tatras qui font partie des Carpates et qui marquent la frontière avec la Slovaquie. Les Górale qui vivent dans ces montagnes ont émigré depuis la Roumanie à la fin du Moyen Age et ont vécu en isolation, gardant donc une culture spécifique. Leur répertoire est lié à leur vie quotidienne et comporte de nombreux chants polyphoniques, des chants de brigands et des airs de bergers, parfois encore joués au pipeau, à la flûte fujura ou à la cornemuse gajdy mais aussi par des ensembles de violons et contrebasse à trois cordes « basy ». Ces musiques et chants servaient à l’origine à transmettre des messages et cette fonction première a influencé les styles locaux. (ASDS)

Mazowsze "Krakowiak/Krakowiaczek"
Pośrataj, Boże - Polska ludowa pieśń weselna (Polish traditional wedding song)
Ballad "Krywaniu"
Kapela Józefa Zarasia, skrzypka z Nieznamierowic
Szansa na Oskara 2018 Sabina Trela i Irena Krawczyk - Gdy Pon Jezus do drzwi puka
Goral music Sucha Hora - Bratia Šuvadovci
Folk song from Podhale in southern Poland - Górale /Highlanders/

Europe de l'Est