Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Musiques de nomades – des épopées chantées

Baqbergen jyrau

A côté des grandes villes qui étaient des centres où florissait la musique de cour, et où s’est développé la tradition des maqâm, existe également une musique nomade jouée par des bardes. Présent dans l’ensemble du pays, ce style est tout particulièrement développé au Karakalpakistan, une vaste région autonome à l’ouest de l’Ouzbékistan, sur les rives de la Mer d’Aral. Ses habitants ont maintenu un immense répertoire de traditions épiques, littéraires et musicales, transmises oralement et liées à la culture des voisins kazakhs et turkmènes. Plus d’une centaine d’épopées sont recensées, racontant de manière vivante les histoires du passé.

 

Il existe trois types de bardes : jyrau, baksy et qyssakhan. Les jyrau interprètent d’une voix gutturale la tradition la plus ancienne, celle des épopées héroïques, des récits fantastiques et des pièces didactiques et historiques, accompagnés de la vièle kobyz. Maîtres des épopées romanesques, les baksy jouent du luth à long manche dutar et de la vièle girjek. Les bardes qyssakhan, enfin, chantent a cappella des textes issus de la littérature classique ou des extraits d’épopées lyriques. Lors d’une performance, les bardes utilisent certaines techniques comme de légères vibrations ou ondulations dans la voix, et la maîtrise des rythmes pour renouveler sans cesse l’attention du public. (ASDS)

Excerpt from epic Alpamys
2 Silk Road Songs of the Karakalpaks in Uzbekistan
Call to the 1st International Bakhshi Art Festival.
SHOBERDI BAKHSHI, UZBEKISTAN

Asie centrale