Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Musiques et chants maoris – le renouveau d’une tradition

Cérémonie maorie - photo de Jorge Royan

Originaire des îles de l’est de la Polynésie, le peuple maori arrive en Nouvelle-Zélande à partir 13e siècle. Les conditions de vie locales et le climat sont très différents des régions tropicales d’origine et les Maoris s’adaptent, créant des traditions distinctes. L’augmentation de la population au 16e siècle provoque de nombreux conflits entre les diverses tribus et les transforment en un peuple guerrier, vivant dans des villages fortifiés. Cet élément a eu un impact important sur leur culture et les traditions musicales : les Maoris sont en effet connus pour leurs chants de guerre. Certains, nommés « haka »,  étaient chantés avant le combat pour faire peur à l’ennemi et pour donner du courage à l’attaquant. Mais ces haka ne sont pas uniquement des chants de guerre. Le mot veut dire « danse » et il fait référence à certaines poses accompagnées de cris qui peuvent être interprétées dans d’autres contextes. Ils sont malgré tout impressionnants : les exécutants tapent leurs pieds par terre, se frappent sur la poitrine, tirent la langue, roulent des yeux…  Ils sont aujourd’hui encore interprétés avant les matchs de rugby.

 

Il existe également un répertoire de chants divers, a cappella et souvent monocordes : chants de marins racontant les exploits des ancêtres navigateurs, chants épiques parlant de la découverte de la Nouvelle-Zélande par un héros semi-légendaire, nommé Kupe, lamentations, chants funéraires, incantations aux dieux (karakia), berceuses… La société traditionnelle maorie a  fortement été transformée par l’arrivée des missionnaires chrétiens et beaucoup de traditions ont été perdues. Depuis les années 1960, cette culture connaît un renouveau, parallèlement à un mouvement de protestation pour une justice sociale et politique. De nombreux chants modernes ont vu le jour : chansons de protestation, chants choraux inspirés de la religion chrétienne et airs occidentaux. Parallèlement, les chants traditionnels ont connu un regain de popularité et de nombreux groupes ont été créés pour qu’ils ne tombent pas dans l’oubli et pour renforcer l’identité maorie, interprétant des morceaux dans tous les styles, de la pop au rap, en passant par le reggae. (ASDS)

Maemae (Death Chant)
Horomona Horo demonstrates the putaatara | Maori instruments, taonga puoro https://www.youtube.com/watch?v=got_iLKSIBY
The Dances of New Zealand: The Haka and Poi
Whakaari Maori Traditional Music Fiesta Haka
Maori Music 4
Haka - Danza de Guerra Maorí
Maori All Blacks Haka at sold-out BC Place in Vancouver
Poi E - Patea Maori Club
E Rangatahi Ma

Australie et Nouvelle-Zélande