Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Musiques régionales et rurales, du Nil au désert

Mizmar Band

L’Egypte présente des paysages très divers: les plaines fertiles du Nil, des villes surpeuplées, le désert, des régions plus proches des traditions méditerranéennes ou africaines et chacune possède ses propres traditions. La musique accompagne la vie quotidienne, des mariages aux fêtes religieuses.

 

Dans la région du canal de Suez et de la ville de Port-Saïd, la simsimiyya est à la fois un instrument et un style. Elle est une lyre traditionnelle qui accompagne chants, danses et rites de possession. L’instrument et ses musiciens se sont créé un répertoire propre, très égyptien mais aussi très libre, sans contraintes, basé sur le chant responsorial et sur une spontanéité du jeu, de la danse et du chant.

 

La sîra hilâliyya ou geste hilâlienne raconte les souvenirs laissés par le passage en Egypte des tribus bédouines hilâliennes qui, au XIe siècle, ont migré du Yémen jusqu’en Tunisie en passant notamment par le delta du Nil et la Haute-Egypte. C’est une très longue épopée racontée et chantée par des poètes qui sont capables de retenir les innombrables personnages et rebondissements mais également d’improviser sur cette trame. Ils s’accompagnent sur la vièle rababa. Cette geste se chantait souvent dans les cafés chantant du Caire. Aujourd’hui, on l’entend surtout dans le sud du pays et dans la région du delta. Ce sont souvent des musiciens des communautés tsiganes qui en sont les meilleurs interprètes.

 

La Haute-Egypte est aussi le lieu où évoluent les désormais célèbres Musiciens du Nil, joueurs de hautbois mizmar. Ils jouent en général à trois ou quatre hautbois avec accompagnement d’un gros tambour à deux peaux. Ils jouent en respiration circulaire un répertoire instrumental réservé aux danses. Ces musiciens d’origine tsigane chantent également de longs monologues sur accompagnement de vièles montées sur une caisse en noix de coco et de percussions. C’est une musique qu’on appelle saiyidi. (Etienne Bours, adaptation par ASDS, choix des clips par BD)

Ensemble El Tanbura - Shouft El Amr - Paris 96
Bedouin Jerry Can Band - Debaka
Helalaiah - geste hilalienne
Cheikh Zain Mahmoud - Al sirat al hilaliat
Cheikh Zain Mahmoud
Sirat al Hilali - Les Musiciens du Nil - Festival de Fès
Erwann Hamon et les Musiciens du Nil au quai Branly
Egypt, The Locals: Street Musicians

Afrique du Nord