Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Musiques traditionnelles et populaires – les musiques de la vie quotidienne

Kong Nay playing the chapei dong veng, Phnom Penh, 2007

Le Cambodge est peuplé essentiellement par les Khmers (85% de la population) mais comme dans les pays voisins, il existe une multitude de minorités ethniques qui possèdent leurs propres traditions culturelles et musicales. Ces peuples, les Tampuan, les Jarai ou les Stieng, parmi d’autres, possèdent de nombreux rituels et chants de la vie quotidienne, souvent accompagnés par des gongs en solo ou en ensemble. Cette musique est très peu représentée sur disque.

 

Dans les villages khmers, les orchestres à cordes (phleng khmer) sont au cœur de la vie quotidienne. Ils jouent lors des fiançailles et mariages et lors de cérémonies religieuses à la pagode (fête des morts, célébration du début et de la fin de la saison des pluies, de certains mois lunaires, des différents âges de la vie) ou encore lors de rituels magiques de guérison et d’apaisement des esprits. Ils accompagnent également l’aye aye, un dialogue chanté improvisé. Ces ensembles comprennent en général un hautbois (pey âr), une vièle à trois cordes (tro khmer), un luth à deux cordes (chapey) et des tambours.

 

Une tradition de musique itinérante existe également à travers tout le pays. Des musiciens, souvent aveugles, chantent les légendes ou l’actualité – non sans humour, accompagnés du luth chapey. Ce luth est composé d’un long manche et possède deux cordes placées sur une caisse de résonance ovale ou rectangulaire en bois local. La corde supérieure joue la mélodie tandis que la corde grave sert à la ponctuation et à marquer le rythme. Cet instrument est idéal pour accompagner des improvisations vocales, en alternance : les parties instrumentales donnent le temps au chanteur de trouver son inspiration. Kong Nay est un des représentants les plus connus de ce style.

 

Les styles populaires actuels sont le ramvong et le ramkbach qui utilisent des instruments occidentaux mais aussi des instruments traditionnels. Le ramvong est un style de danse lente, en cercle, avec de gracieux mouvements des mains alors que le ramkbach s’apparente plus au lukthung thaïlandais, la musique « country » de la région de l’Isaan, avec des rythmes lancinants et des chansons douces-amères. Ces styles ont été interprétés par les grandes stars de la pop des années 1960-70 comme Sinn Sisamouth ou Ros Sereysothea mais le sont encore aujourd’hui par des artistes comme Noy Vanneth. (ASDS)

Gong ensemble - Jarai - Ratanakiri
Bamboo zither — Tampuon — Ratanakiri
Four gongs ensemble — Bunong — Mondolkiri
The funeral kantoam ming orchestra of Wat Svay
Khmer wedding music / Musique de mariage khmère
Ancient possession music - Phleng arak boran
Kong Nay solo - Siem Reap, Cambodia
Cambodian Wedding Band - Ramvong Dance and Khmer Pop
Romvong Noy Vannet Nonstop - ណយ វ៉ាន់ណេត រាំវង់ អកកេះពិរោះៗ ពិសិដ្ឋ តន្រ្តី

Asie du Sud-Est