Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Le Chili

Réserve Nationale de Los Flamencos, Chili, une photo de Paula Porto (via Unspash)

 

Le Chili déroule son long et fin territoire entre la Cordillère des Andes et l’Océan Pacifique, et partage des frontières avec le Pérou et la Bolivie au nord et l’Argentine à l’est. Sa largeur n’excède jamais les 180 kilomètres mais sa longueur dépasse les 4300 kilomètres. L’île de Pâques, située à 3000 kilomètres de Valparaiso au milieu de l’Océan Pacifique et découverte le jour de Pâques en 1722 par le Hollandais Jacob Roggeveen, est rattachée au Chili depuis 1888. Les paysages sont variés : une vallée centrale fertile est bordée de zones désertiques au nord et de glaciers au sud.

 

Magellan est le premier Européen à mettre pied à terre au Chili en 1520, après avoir découvert le détroit qui porte son nom. Les conquistadores espagnols débarquent dès 1535 et combattent les Incas puis les Mapuche qui offrent une forte résistance et ne seront pas conquis. En 1818, le pays gagne son indépendance et voit sa croissance économique augmenter fortement, de même que la taille de son territoire. La guerre du Pacifique (1879-83) permet au pays de s’agrandir au nord avec des terres gagnées aux dépens de la Bolivie et du Pérou et au sud, les Mapuche doivent abandonner leur lutte. Au 20e siècle, le pays connaît une longue période d’instabilité politique, avec une forte opposition entre partis de gauche et de droite qui se cristallise dans les années 1960 et 1970.

 

Salvador Allende est en 1970 le premier président élu sur base d’un programme socialiste. En 1973, un coup d’état mené par le Général Augusto Pinochet, sans doute soutenu par les Etats-Unis, renverse Allende. Commence alors une longue période de dictature de droite et de répression des libertés. Des milliers d’opposants disparaissent ou sont exécutés. Un million de personnes s’exile à l’étranger, et parmi elles de nombreux artistes. Ce régime va durer jusqu’à la fin des années 1980 et sera remplacé par une démocratie en 1990. Depuis le pays est un des plus stables et prospères de l’Amérique latine.

 

Les musiques du Chili ont connu diverses influences, celles des peuples natifs puis celles des conquistadors espagnols qui ont amené des éléments européens. Ceux-ci sont très affirmés et ont balayé en grande partie les cultures amérindiennes. Un important mouvement de « nouvelle chanson », la nueva canción, a vu le jour pendant la seconde moitié du 20e siècle et a été très lié à la vie politique, créant une important répertoire de chansons de protestation. Aujourd’hui, les musiques sont de styles variés, avec des scènes rap, cumbia et rock. (ASDS)


Amérique du Sud