Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Le Kazakhstan

 

Situé au nord de l’Asie Centrale et bordé par la Russie, la Chine, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan et le Turkménistan, ainsi que par la mer Caspienne, le Kazakhstan est un pays de steppes peuplé depuis toujours par des nomades turcophones. Les Mongols envahissent la région au 13e siècle et il faut attendre le 16e siècle pour que les Kazakhs apparaissent comme groupe distinct, formant un khanat. Ils conquièrent progressivement les territoires qui constituent le pays actuel. Dès le 18e siècle, des forteresses russes sont construites dans la région, marquant le début d’une colonisation tsariste et la suppression des titres de khans. Le Kazakhstan est intégré à la Russie en 1891 et passe sous le contrôle soviétique après la Révolution d’Octobre de 1917. Cette période est marquée par une sédentarisation forcée des nomades, la collectivisation, des famines, l’installation de goulags, le déplacement de populations entières, l’utilisation des vastes plaines comme lieu d’expérimentation nucléaire et comme base pour le lancement des fusées vers l’espace. Depuis 1991, le Kazakhstan est indépendant et connaît une certaine croissance économique mais garde un régime présidentiel autoritaire.

 

Le Kazakhstan est peuplé de 131 ethnies distinctes mais depuis le départ massif des Russes après l’indépendance, ce sont les Kazakhs qui dominent, comptant 63% de la population. Neuvième plus grand pays au monde, il est cependant peu peuplé et recouvert pour un tiers du territoire d’une steppe herbeuse ou désertique. Une partie de la population a été islamisée mais certains nomades sont restés réfractaires et ont conservé des croyances anciennes liées au chamanisme et à l’animisme. Culturellement, le Kazakhstan a été marqué par les traditions des peuples d’Asie Centrale et cela se ressent dans les musiques. (ASDS)

 

Photo: Somewhere in Kazakhstan de Mycroyance sur flickr


Asie centrale