Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Le Maroc

Medersa Ben Youssef – Milad Alizadeh

 

Pays du Maghreb situé au nord de l’Afrique, le Maroc est bordé à l’ouest par l’Océan Atlantique, au nord par la Mer Méditerranée, à l’est par l’Algérie et au sud par le Sahara occidental, territoire non autonome qu’il revendique. Sa géographie est très variée, méditerranéenne le long des côtes, désertique au sud et montagneuse sur près de deux tiers du pays, traversé par le Rif et le massif de l’Atlas.

 

Sa population est à l’origine principalement berbère, autrefois appelé maure. L’ancien royaume de Maurétanie, qui gouvernait ce qui est aujourd’hui le Maghreb, s’est construit sous l’influence de la civilisation phénicienne qui avait installé dans la région des comptoirs importants comme Carthage et Tyr. Le pays est devenu une province romaine en 44 et l’est resté jusqu’à l’invasion de l’Afrique par les Vandales en 429. Ceux-ci en firent un royaume chrétien indépendant qui sera ensuite conquis par les Musulmans à partir de 647. Le Maroc se trouvait au centre des différents califats qui ont gouverné à la fois l’Afrique du Nord et Al-Andalus, le territoire de la péninsule ibérique sous domination musulmane entre 711 et 1492. Après l’écroulement de cet empire, le Maroc sera l’héritier de cette culture arabo-andalouse qui est encore de nos jours la référence de la musique et de la poésie classique du pays.

 

Depuis 1666 et jusqu’à nos jours, la dynastie Alaouite règne sans interruption sur le Maroc, y compris durant la période entre 1912 et 1956, où le pays est placé sous protectorat franco-espagnol (avec une zone internationale à Tanger).

 

La musique traditionnelle se partage entre la culture arabe et la culture berbère. Les Berbères, qui constituent la majeure partie de la population, sont divisés entre les Berbères qui s’identifient comme Arabes et parlent en premier lieu un dialecte local de l’arabe, et ceux qui se considèrent avant tout comme Berbères et parlent le tamazight. Parmi les Berbères, – qui se nomment eux-mêmes Amazighes – on distingue également deux groupes, celui de la région du Rif et celui de la région de l’Atlas. La musique du Maroc est également influencée par les traditions des nombreuses confréries soufies du pays, parmi lesquelles les Gnawas sont un cas particulier.

 

La musique moderne marocaine a connu de nombreuses influences extérieures, africaine, arabe, européenne et américaine et plusieurs exemples de fusion ont donné naissance à des genres hybrides extrêmement populaires tant dans le pays, qu’au sein de sa diaspora et sur les scènes internationales. (BD)


Afrique du Nord