Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Mis à jour le 2 septembre 2015

Pop yeh yeh, ou un rock très malais

Dans les années 1960, le rock occidental déferle sur la Malaisie et à Singapour, comme dans de nombreux pays du monde. Les groupes locaux sont influencés par les Shadows, les Ventures et d’autres groupes à guitares. Le style de leur musique sera nommé dans les années 1980 « pop yeh yeh » en référence à la chanson She loves you des Beatles. Dans les années 1950 déjà, des stars comme P. Ramlee, et sa femme Saloma, interprétaient des chansons inspirées des musiques traditionnelles mais déjà résolument modernes, puisant dans la musique occidentale mais également latine. Ces deux artistes sont un exemple pour la génération suivante: le caractère malais est conservé dans les chansons rock, notamment avec des paroles en langue locale. Ces nouveaux artistes abandonnent les grands orchestres, trop chers, et jouent leur musique sur quelques instruments: guitares, basse, batterie. Différents groupes deviennent populaires et même P. Ramlee qui avait critiqué la mode et les coiffures de style « Beatles » compose quelques chansons de style plus moderne. Un film, A go go 67, montre cette scène et les looks de l’époque.

Aujourd’hui, les jeunes Malais écoutent du rock ou de la pop, quand ils ne sont pas censurés par la culture musulmane. Dans les années 1980 et 90, Sheila Majid interprète des chansons pop-jazz, tandis que Siti Nurhaliza, plus jeune, introduit des éléments traditionnels dans sa pop avec des instruments comme le tambour sur cadre rebana.

P. Ramlee - Dimana Kan Ku Cari Ganti (extrait du film Ibu Mertuaku,1962)
P. Ramlee - Bunyi Guitar (extrait du film Tiga Abdul, 1964)
A Rahman Hassan & Orkes Nirwana - Tak Mengapa
Fatimah M. Amin & The Clans - Oh Teruna
A go go 67 (film entier)
Sheila Majid – Sinaran
Siti Nurhaliza - Cindai

Asie du Sud-Est