Mondorama, une cartographie documentée des musiques du monde

Sibérie – traditions des éleveurs de rennes et des peuples pastoraux

Eleveur de renne dolgane en Iakoutie, une photo de Hans-Jurgen Mager (via Unsplash)

Représentant 77% de la surface de la Russie, la Sibérie s’étend de l’Oural à l’Océan Pacifique mais ne comprend que 27% de la population, des Russes qui ont colonisé le territoire à partir du 17e siècle mais aussi plus de vingt peuples autochtones. Ces groupes ethniques peuvent être divisés en trois branches principales : les peuples de langue ouralienne (elle-même divisée en deux branches, samoyède et finno-ougriene, avec les Nénètses, Nganassanes et Khantys parmi les principaux), les peuples de langue altaïque (avec plusieurs sous-groupes, et représentés entre autres par les Toungouses ou Evenks, les Iakoutes, les Bouriates, les Touvains…) et les peuples de langues paléosibériennes dont beaucoup sont aujourd’hui éteintes (Nivkhs, Tchouktches…).

 

La région connaît un climat très rude, froid et continental, et est sillonné par de grands fleuves qui traversent toundra (steppes) et taïga (forêts). Suite à la soviétisation, la vie traditionnelle de ces ethnies a été bouleversée. Certaines ont été relocalisées et l’élevage des rennes a été collectivisé. La musique a été folklorisée et désacralisée, mais depuis la fin de l’ère communiste, les traditions anciennes ont resurgi. Ces peuples ont un lien très fort avec la nature et leurs musiques et chants s’en ressentent. Les voix imitent les sons de la forêt, de la steppe et des animaux. Leurs instruments sont souvent limités, des guimbardes facilement transportables et des tambours liés au chamanisme. Celui-ci est en effet présent dans les diverses régions de Sibérie et il est lié à la relation intime avec la nature et les monde des esprits.

 

Les Nganassanes se retrouvent au centre du Grand Nord sibérien, au-delà du cercle polaire. Chasseurs et éleveurs de rennes, ils vivent également de la traite des fourrures et de la pêche. Ils sont reconnus pour leurs pratiques chamaniques.

 

Le plus grand groupe ethnique de Sibérie sont les Iakoutes (ou Sakhas), connus pour leur jeu à la guimbarde khomus, imitant les sons de la nature, et leurs chants épiques olonkho. Ils sont originaires de l’ouest du lac Baïkal mais ont été poussés vers le nord avec leurs immenses troupeaux. Leurs chants épiques racontent ces longs déplacements. Ce sont des anciens nomades aujourd’hui plus ou moins sédentarisés.

 

Les Evenks ou Toungounses sont un peuple nomade de la taïga, éparpillé un peu partout en Sibérie, des rives du fleuve Ienisseï jusqu’à la mer d’Okhotsk, des bords de l’Océan Arctique jusqu’à l’Amour et l’île de Sakhaline. Ils vivent de la chasse, de la pêche et de la cueillette ainsi que de l’élevage de petits troupeaux de rennes qu’ils utilisent pour leurs déplacements. Ils ont un large répertoire de chants a cappella en solo : chants narratifs, chants de vœux, berceuses ainsi des rondes chantées à répons interprétées lors de grandes occasions comme les mariages et les grandes fêtes saisonnières. Il existe également des chants rituels interprétés par des chamanes, accompagnés de tambour.

 

Les Bouriates sont un peuple de langue mongole du sud de la Sibérie, vivant autour du lac Baïkal, mais aussi en Mongolie et en Chine. A l’origine pasteurs nomades, ils ont été sédentarisés à l’époque soviétique. Selon les régions, ils pratiquent le bouddhisme ou le chamanisme. Ils possèdent un répertoire de chants rituels mais aussi des chants narratifs décrivant la nature et le monde animal, des berceuses et des danses. Leurs instruments se rapprochent de ceux des Mongols, avec notamment une vièle à pointe proche des instruments centre-asiatiques.

 

Pour découvrir ces peuples ainsi que d’autres, il existe un passionnant travail de collectage réalisé au cours des dernières décennies par l’ethnomusicologue français Henri Lecomte. Il a enregistré les musiques et chants des diverses ethnies de Sibérie et a édité une collection de plus de dix disques sur le label Buda Musique. (ASDS)

Nenets. chant couché/lying down song
Khanty Song - aj Warwara arəɣ (Nadezhda Semenovna Medvedeva)
Toungouses-udegeï/tungus-udegei. bruits de la forêt/noises in the forest
Le tayouk des yakoutes/yakut tayuk
Alexandra Aritinieva, Marina Petrova & Nicolaï Sofonov -- Le tayouk des Yakoutes (Yakut Tayuk)
Le monde animal: sèsèr dalaevna garmaeva
Sibérie: Seance Chamanique De L'Ours
Chukchi Shamanic Ritual from Siberia
Enchanting Sounds of Siberian Music / Khomus Instrument

À PointCulture


Europe de l'Est