Mondorama

menu

Le chant choral – Rites anciens et fêtes calendaires


Folk music par UNDP Ukraine (via Flickr)
La majeure partie des musiques ukrainiennes sont de nature vocale, principalement chorale et polyphonique. Quelques traditions locales font exception, comme la musique instrumentale des Houtsoules des Carpates ukrainiennes, les chants des Kobzar (traités dans le chapitre suivant) ou les chants solistes funéraires. Mais la plupart des traditions vocales se sont établies autour d’un répertoire de chants rituels très anciens, pour la plupart préchrétiens.

Le style vocal varie de région en région mais se répartit principalement entre l’homophonie à l’ouest et une forme archaïque de polyphonie au centre et à l’est. Ce chant à l’unisson et cette hétérophonie ont tous deux été progressivement remplacés par une forme moderne de polyphonie à partir du 17e siècle. Le répertoire est avant tout marqué par des chants rituels saisonniers ou de circonstance, notamment des chants de mariage. Les premiers ont généralement des origines païennes et consistent en chansons célébrant le rythme des saisons : cycle de l’hiver (chtchedrivki et koliadki, christianisés en chants de Noël), appel du printemps (vesnianki et haivki) et période des moissons en été (zajynki, puis objynki, autour de la célébration d’Ivan-Koupalo, ancienne fête du solstice d’été honorant Kupalo, antique divinité de l’amour et de la fertilité, adaptée au calendrier chrétien pour correspondre à la naissance de Jean-Baptiste, Ivan en russe et en ukrainien). Les chanteurs entonnent à pleine voix les chants a capella, formant parfois des rondes selon les festivités. 


Les chants de mariage parlent de toute la période précédant celui-ci, de la rencontre à la demande en mariage jusqu’à la cérémonie proprement dite. Une partie d’entre eux sont joyeux et festifs, souvent accompagnés par un trio d’instrumentistes (la troïsta musyka) qui rythme les noces, tandis que d’autres, qui accompagnent le départ de la mariée de la maison de ses parents et de son village, sont plus lyriques et dramatiques, et prennent souvent la forme de lamentations. 


Toutes ces musiques comportent des variations régionales s’écartant plus ou moins de la polyphonie, des modes occidentaux, ou de la métrique stricte, et d’autres ont subi l’influence d’autres musiques européennes, de la musique classique, ou de la musique liturgique orthodoxe. La période soviétique, et les déplacements de population qui ont suivi la catastrophe de Tchernobyl ont provoqué la disparition de plusieurs traditions locales, notamment dans la région de Polyssya. La défense de la langue et de la culture ukrainienne ont encouragé de nombreux musiciens à étudier, à préserver et à faire revivre les musiques traditionnelles du pays. La chanteuse Nina Matviyenko est une des plus grandes figure de ce revival, suivie aujourd’hui par des groupes comme Drevo, Hilka ou Bozhychy. (Benoit Deuxant)

Colabee Studios in Krupove, Ukraine: Women's Singing Group

Women in Zbran'ky (Ukraine) singing in traditional singing technique

Legedzine Village - Traditional Ukrainian Singing

U Lisi (Ukrainian folk song) by Neha!

Що й у саду вишневому – In the cherry orchard at The Ukrainian Museum, NYC

ДРЕВО - Ой, у полі древо(автентичне)

DREVO, Natalia Polovynka - Concert of Ancient Ukrainian Folk Songs

Ніна Матвієнко "Голуб і голубка" ukrainian song 1985

Ой там на горі, ой там на крутій /// polyphonyproject.com


À PointCulture